19 mai 2013

Pour la petite histoire.

Une amie m'a envoyé il y a déjà quelque temps le sujet d'un appel à texte sur le Feu. Fascinée depuis mes cinq ans par cet élément dévastateur, après avoir vécu l'incendie de 1976 à La Palmyre, je décidais de m'y atteler et tentais de répondre au mieux au sujet. Ayant été potentiellement marquée par cet évènement, je revivais pour cela ces instants si angoissants. Voir un mur de flamme à une centaine de mètres progressant vers vous n'ayant rien de franchement anodin, comme de reculer devant la chaleur éprouvante, sans parler de la couleur si particulière du ciel, toutes choses restées gravées dans ma mémoire, je me servais de ces éléments pour une partie du texte, la base de l'histoire m'étant venue de mon envie de jouer depuis lors avec ces flammes.

J'envoyais donc un texte de 22 pages à l'éditeur et me mis à attendre la réponse, avec une furieuse envie de continuer cette histoire. Les personnages me captivaient et l'histoire potentielle que je pouvais en faire m'appelait. Voilà donc comment j'ai commencé à rédiger ce texte. Il en est aujourd'hui à une cinquantaine de pages, qui n'attendent qu'à être développées, une quarantaine étant déjà partiellement rédigées, mais non relues.

Il y aura donc encore beaucoup de développement, de changement, de réécriture...Cela ne fait que commencer, puisque les dix pages qui me reste ne sont qu'un fil conducteur.

Posté par Lanael Logan à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]